14/05/2021

Action !

Malgré de nombreuses péripéties administratives, l'équipe est partie au Gabon rejoindre Gael Maganga  « spécialiste des chauves-souris » qui travaille dans le « P4 », un laboratoire ultra-sécurisé situé dans l’une des ailes du Centre international de recherche médicales de Franceville. Ce laboratoire ultramoderne a été construit trois ans après l’émergence du virus Ébola au Zaïre en 1976. Depuis, plusieurs flambées épidémiques de cette fièvre hémorragique ont eu lieu en Afrique centrale de l’Ouest, dont une très meurtrière (10 000 morts) en 2014. On sait aujourd’hui que les chauves-souris sont les réservoirs naturels des virus Ébola. La contamination humaine provient essentiellement de la manipulation de viande de brousse, notamment de singes infectés ou de chauves-souris.